Yes man

Carl Allen est un employé d’une banque, dégouté de la vie.
Divorcé, de mauvaise humeur, il passe ses journées soit au travail où il ne fait que refuser des demandes de prêts à de nombreux clients ou chez lui, à regarder la télé ou des films. Fuyant toute interaction sociale, il est complètement renfermé en lui-même.
Par inattention, il se voit obligé d’aller boire un verre avec quelques de ses plus anciens amis, dont Peter et Lucy, qui sont fiancés. Les deux amoureux convient Carl à leur mariage, qui accepte l’invitation malgré lui. En partant, il croise son ex-femme, qui est avec son nouveau compagnon et parvient, après une petite maladresse suivie d’une chute, à se sauver du bar.
Le lendemain, en se dirigeant au travail, Carl refuse diverses propositions de gens qu’il rencontre dans la rue : non à une vieille dame, sa voisine, qui l’invite à prendre le petit déjeuner un jour chez elle ; non à un SDF qui lui demande un peu d’argent ; non à une personne qui essaye de lui donner un prospectus pour un concert. Une fois arrivé au bureau, il commence sa routine en refusant les autorisations de prêt aux pauvres gens qui viennent le voir. Le soir, alors qu’il a fini sa journée de travail, il croise un ancien collègue : Nick.

Celui-ci lui révèle comment en participant à des conférences il est devenu un Yes Man et a bouleversé sa vie dans le meilleur des sens. Il invite Carl à participer à une de ces conférences. Suite à un cauchemar, notre (anti)héros décide d’y aller. Chargée d’émotions, la conférence est l’initiation de Carl, hésitant au début, au monde du Oui.

Il découvre alors un monde tout nouveau, dont fait partie Allison, une belle fille pétillante, spontanée et d’esprit ouvert. Il succombe instantanément sous son charme.
Mais Carl sait que cet homme qu’il est devenu n’est pas le vrai lui, et il (re)découvrira que toutes les occasions ne sont pas bonnes à prendre…